Henri Michaux-passages

Henri Michaux-Passages

 Henri Michaux dans "Passages" : 

 "j'écris pour me parcourir.
 Peindre, composer, écrire : me parcourir. 
 Là est l'aventure d'être en vie. 
 En somme, depuis dix ans, je fais surtout de l'occupation progressive.
 Toute faculté non employée enténèbre les autres facultés. 
 Toute activité qu'on s'est refusée, 
 tout acte qu'on pouvait commettre, 
 empêtre la conduite entière, revient frapper à la porte continuellement.
 Les amis fidèles sont souvent un encouragement à rester aussi borné le lendemain que vous l'étiez la veille.
 C'est l'inconvénient du confort, du réconfort."